Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 14:42

Personne n'en doute bien sûr.  Oui, il est possible de faire des économies dans notre système démocratique. Personne n'en doute bien sûr.

Voici ce que pourrait contrôler  un véritable "contre pouvoir citoyen" tel que prévu dans le Pacte démocratique.  ( Sénat de citoyens tirés au sort pour remplacer avantageusement le Sénat et le CESR...) voir le pacte.

 

Article du journal  « Sud Ouest »  du  4/03/2012 ;

 

Comité Théodule. L'expression du général de Gaulle est passée à la postérité. Au dernier pointage, la France compte près de 700 instances et autres commissions chargées, sur le papier, d'éclairer les ministres sur des sujets de société ou de remplir des missions de service public. Dans ces coquilles creuses qui engloutissent au bas mot plusieurs dizaines de millions d'euros chaque année, le pouvoir du moment loge ses obligés, reclasse des recalés du suffrage universel et récompense aux frais du contribuable les services rendus par ceux qui sont

contraints de quitter le devant de la scène.

 

Dissous l'an dernier, le corps des inspecteurs de l'Académie de Paris, qui n'inspectaient plus rien depuis quarante ans, abritait 22 embusqués qui émargeaient à plus de 4 000 euros par mois. Dont d'anciens conseillers de Nicolas Sarkozy et de Dominique de Villepin, mais aussi quelques socialistes blanchis sous le harnais. Mais quand l'un de ces placards dorés disparaît, un autre le remplace.

 


En 2005, le Conseil d'analyse de la société a ainsi été créé sur mesure pour le philosophe Luc Ferry, un ami de longue date de Carla Bruni, après son éviction du gouvernement Raffarin. Le fonctionnement de cet observatoire que le monde entier nous envie revient chaque année à 600 000 euros.

 

Bien peu de chose, finalement, comparé aux 37 millions d'euros siphonnés chaque année par le Conseil économique, social et environnemental. Ses 233 membres, rémunérés 3 760 euros par mois (pour deux à trois jours de présence par mois), sont censés conseiller le gouvernement et le Parlement. Presque personne ne lit leurs rapports, qui passent totalement inaperçus. À l'inverse de certaines nominations.

 

François Mitterrand y avait envoyé siéger la veuve de Coluche et la chanteuse Georgette Lemaire ; Nicolas Sarkozy y a nommé l'escrimeuse Laura Flessel et un élu de Meudon qui avait eu l'amabilité de démissionner du conseil d'administration de l'Établissement public d'aménagement de la Défense (Epad) pour laisser la place à son fiston Jean.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bienvenue

Bienvenue sur le blog de la rénovation démocratique. Notre combat est de faire la promotion du Pacte démocratique, de promouvoir l'instauration d'un contre pouvoir citoyen.  Merci.    _________________________________________________________________________________________

sites

 

 

 

 

 

 

<a href='http://www.agoravox.fr/?auteur65858' onclick='window.open(this.href);return false;'><img src='http://www.agoravox.fr/squelettes/images/icone_redacteur3.gif' /></a>