Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 01:33

En juillet 2008, la modernisation des institutions proposée par le Président Sarkozy qui devait aboutir à une «République irréprochable» a été une vraie farce démocratique. Malheureusement, lors du Congrès de Versailles du 21 juillet 2008, des forces de gauche ont permis l’adoption, à une voix près de cette tromperie manifeste de la volonté commune de rénover la vie politique. Il s’agit du parti radical de Gauche, tant en ce qui concerne les députés, à l’exception Mme Taubira, que des sénateurs. Par ailleurs nous n’oublions pas le socialiste Jack Lang qui a permis d’apporter la voix nécessaire, et perfide, à cette adoption. Nous dénions à ces députés et sénateurs le droit de se dire démocrates puisqu’ils ont été incapables de forcer la mise en place d’un référendum sur une question qui devait, nous le rappelons, instaurer » une République irréprochable ». Le moins que l’on pouvait attendre de nos élus, c’était qu’au minimum,  on donnât la parole au peuple par voie référendaire sur cette organisation de la vie démocratique et politique, présentée comme capitale.  A tout le moins, nous sommes en droit de remettre en cause l’appartenance de ces élus déloyaux, à la gauche démocratique.  Pour l’élection présidentielle de 2012, il est clair que la gauche ne doit pas compter sur eux.

 

Voici la liste des députés et sénateurs  dits « de gauche » qui ont voté pour cette réforme.

 

Députés ;

Groupe socialiste radical citoyen et divers gauche . 10 pour; Mme Chantal Berthelot, MM. Gérard Charasse, Paul Giacobbi, Mme Annick Girardin, MM. Joël Giraud, Jack Lang, Albert Likuvalu, Mmes Jeanny Marc, Dominique Orliac et Sylvia Pinel

 

Sénat;

 GROUPE R.D.S.E  ( qui a le front de se dire, dans sa présentation sur le site du Sénat, « issu du groupe de la Gauche démocratique »)

 Pour 11 ;  MM. Gilbert Barbier, Jean-Michel Baylet, André Boyer, Mme Nathalie Goulet, MM. Pierre Laffitte, Daniel Marsin, Aymeri de Montesquiou, Georges Mouly, Georges Othily, Michel Thiollière et François Vendasi.

Abstention : 2

MM. Michel Charasse et François Fortassin.

 

Trois années ont passé, et jamais notre démocratie n’a été à ce point malade, les principes fondamentaux de la république sont bafoués ; la séparation des pouvoirs niée, les contre pouvoirs détruits, le respect des règles de droit oublié. Le népotisme et les affaires se multiplient à un rythme inquiétant. La permissivité se répand dans toutes les strates institutionnelles.  La réforme des institutions a été un véritable gâchis.

 

Nous ne pouvons que regretter la faiblesse, et le manque de combativité, de nos constitutionnalistes qui ont participé à la commission Balladur, mise en place pour préparer cette réforme. On a honte pour eux. Cette science constitutionnelle qui a fait le renom de notre école de droit public est actuellement particulièrement mal défendue et est quasiment inexistante puisqu’elle se confine dans une tour d’ivoire, de pseudo spécialistes, bavarde, pédante et totalement nébuleuse. 

 

Lors de la présidentielle de 2012, il sera important et nécessaire de remettre sur le métier cet ouvrage constitutionnel  et de commencer une reconquête démocratique, par quelques propositions indispensables.

 

C’est l’objet du Pacte Démocratique de 2012, que nous mettons en débat dès à présent, et que la gauche devra porter, si elle désire conserver le qualificatif de démocratique.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bienvenue

Bienvenue sur le blog de la rénovation démocratique. Notre combat est de faire la promotion du Pacte démocratique, de promouvoir l'instauration d'un contre pouvoir citoyen.  Merci.    _________________________________________________________________________________________

sites

 

 

 

 

 

 

<a href='http://www.agoravox.fr/?auteur65858' onclick='window.open(this.href);return false;'><img src='http://www.agoravox.fr/squelettes/images/icone_redacteur3.gif' /></a>