Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2007 1 12 /03 /mars /2007 22:45

Bien entendu on peut taxer, et ceci est courant, de populiste les articles relevant les coûts de la démocratie.  Mais, si notre République est actuellement si décriée en raison de ses  moeurs politiques , ce n'est pas pour rien. Je n'arrive pas à trouver la référence mais je me souviens d'un article (je vous remercie de me le signaler) qui annonçait que nos députés avaient voté à l'unanimité une  règle qui leur assurait le maintien de leur indemnités de députés pendant quelques années lorsqu'ils perdaient leurs mandats. Je ne l'avais pas noté. Donc avant de perdre ce nouveau document sur le coût de la présidence, je préfére en parler tout de suite.

Article paru dans le  8 mars dans le journal AUJOURD'HUI, page 17.

Selon un rapport du député  PS René Dosière " l'argent caché de l'Elysée" paru aux éditions du seuil,  le budget officiel de la présidence a explosé  de 236 % entre 1995 et 2000.  Et encore ce budget ne reflète pas le budget réel.

Sur les 957 employés de l'Elysée en 2007;  seuls 91  sont directement rémunérés par la Présidence.  Madame Chirac, qui n'a pas de statut officiel, est entouré par un service de 21 personnes.

Un exemple parmi tant d'autres de gabegie. La garden Party du 14 juillet a couté 480 000 euros  pour 9000 personnes ; soit 50 euros par personne. Il y a eu des scandales sur "les frais de bouche" etc etc .. mais si en France , il ya parfois des informations,  et des contrôles eventuels, il n'y a jamais de suivi.

.Selon les documents officiels, Jacques Chirac en quittant l'élysée devrait gager 31 300 euros par mois.  Normalement la retraite d'un ancien chef d'Etat est plafonné à 5 300 Euros mais il faut y ajouter ses anciennes pensions (maire, député, conseiller général, conseiller à la cour des comptes) pour un total de 14 000 Euros par mois, puis encore 12 000 euros par mois équivalent à la rémunération que lui versera le conseil constitutionnel dont il sera membre à vie.

Ainsi, il n'est pas étonnant que dans notre république, des personnes n'ayant fait que le seul métier politique toute leur vie puissent être en fin de carrière assujettis à l'impôt sur la fortune.

Dans son "discours sur la misère " le député Victor Hugo avait déclaré le 9 juillet 1849 à l'Assemblée nationale , que le premier rôle des élus était de toujours combattre la misère, qui devait être le souci constant et permanent des représentants du peuple.

Mais comment nos élus de la V éme république peuvent être pris au sérieux dans un tel combat alors même que la précarité, la pauvreté, l'exclusion, en un mot la misère grandit dans notre pays ?

Je sais que vous allez dire que tout ça c'est poujadiste, démagogique. Eh bien, ce n'est  pas à mon avis. ( le canard enchaïné est indispensable à la démocratie, non ?) Il ne s'agit pas du tout de dire "Tous pourris", non, il suffit de savoir que  le pouvoir corrompt naturellement, et que les personnes qui ont  du pouvoir sont forcément enclines à en abuser. C'est malheureusement humain.  C'est pour cela que nos régles démocratiques, au delà même de la necessaire responsabilisation des fonctions, devraient réduire drastiquement le cumul des mandats et en limiter le renouvellement et que nos systèmes de contrôle devraient être renforcés.  Un candidat à la Présidence qui n'en est pas conscient et qui ne s'engage pas sur de telles règles ne mérite pas votre vote.

La Nouvelle république de Ségolène Royal, la Sixième République de Bayrou, la république irréprochable de Sarkosi doivent l'annoncer clairement.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bienvenue

Bienvenue sur le blog de la rénovation démocratique. Notre combat est de faire la promotion du Pacte démocratique, de promouvoir l'instauration d'un contre pouvoir citoyen.  Merci.    _________________________________________________________________________________________

sites

 

 

 

 

 

 

<a href='http://www.agoravox.fr/?auteur65858' onclick='window.open(this.href);return false;'><img src='http://www.agoravox.fr/squelettes/images/icone_redacteur3.gif' /></a>