Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2006 4 23 /11 /novembre /2006 14:17

Le leitmotiv de Ségolène Royal est la démocratie participative.

La victoire de Ségolène au PS révèle surtout le rejet des politiques et du PS qui était complètement déconsidéré, même par ses militants. Le PS, incapable de remise en cause, après le 21 avril, après le référendum, un PS sclérosé, le PS a bout de souffle. Le PS s’est donc précipité sur cette image de changement à défaut d’être capable de promouvoir un réel changement dans ses pratiques et projets politiques. Dans cette société politique bloquée, le fait de placer une femme en position d’être présidente de la république représente en soi un changement. Pour le PS ça suffit. Ségolène rend ainsi un grand service au PS et sauve encore pour quelque temps son appareil. C’est pour cela que 80% de l’appareil soutenait Ségolène ainsi que la majorité des éléphants. Ségolène c’est la survie du PS. Mais cette survie a un prix élevé que le PS n’ a pas encore bien mesuré, car il sape les fondements de la démocratie de l’engagement, de la démocratie représentative bien sûr aussi. A mon sens la révolution démocratique promise lors de la pré-campagne est déjà oubliée. Avez vous remarqué que dans les quatre chantiers que Ségolène va ouvrir, il n’y a pas un mot sur la crise de la démocratie et la rénovation institutionnelle. Montebourg, peut se rhabiller. Ségolène, comme tout pouvoir qui se respecte, ne jure que par la démocratie participative qui est l’antithèse de la démocratie représentative et de la démocratie directe.

Parlez, citoyens, je verrai bien après ou c’est tout vu, mais vous pouvez discuter entre vous. Ca ne mange pas de pain. Surtout qu’après ne venez pas vous plaindre des décisions qui auraient reçu votre plus ou moins aval dans les comités participatifs.

Le PS s’est révélé tel qu’en lui même, tel qu’il est depuis belle lurette dans ses communes, départements et régions. C’est l’aboutissement des arrogances socialistes.

Aujourd’hui le combat pour la démocratie passe par la dénonciation de cette pseudo démocratie participative que l’on met à toutes les sauces.

La première question à poser aux tenants de cette « démocratie participative » est qu’ils expliquent et détaillent les modalités de leur démocratie participative. Ils ne le peuvent pas, car on verra alors que tout ce qu’ils portent aux nues aujourd’hui, existe depuis la nuit des temps démocratiques ; les commissions extra municipales, les comités de pilotages et d’observation et de suivi, les enquêtes publiques, les débats préalables. Et que tout cela, n’a pas empêché la dégénérescence de la démocratie. Au contraire, même, en raison de l’inégalité des partenaires de ces comités et autres, la démocratie participative a multiplié les frustrations des citoyens engagés, qui sont rendus à l’état de "faire valoir" des pouvoirs en place, de "caution" aux décisions des élus, de chercheurs de subventions.

La démocratie participative c’est faire croire que tous les citoyens sont égaux devant les choix décisionnels. C’est bien évidemment faux. Il y a les corporatismes professionnels, les lobbys économiques, les associations accréditées, les organismes qui dépendent des subventions, des associations affiliées aux pouvoirs. Le citoyen bénévole, même regroupé en association, n’est pas un partenaire comme les autres. Il ne peut être reconnu comme partenaire à part entière. Il peut donner son idée. Si elle ne répond pas aux désirs d’avenir du pouvoir, elle sera mise au panier. C’est tout.

Sans vote des citoyens, il n’y pas de démocratie.

ce texte est ainsi le numéro 1 d'un  nouveau châpitre que j'ouvre sur  le blog  et qui consistera à dénoncer les leurres de la démocratie participative.  Je serai trés heureux de recevoir des collaborations sur ce thème et je suis preneur de tout article traitant de ce thème. Merci.

Partager cet article

Repost 0
Published by candidat 007 - dans Analyses
commenter cet article

commentaires

bong 31/12/2006 01:23

Manipulation linguistique.
La démocratie c’est le pouvoir au peuple. Donc la démocratie participative c’est la démocratie.
Il faut d’abord expliquer aux français qu’il ne sont pas en démocatie (muni d’un dico), et une fois intégrer, tous reviens dans l’ordre.
Et vous n’avez pas evoquer le faits tous simple que l’on vote nos representant sans déleguer le droits de vote. Ils sont juste representant .
L’électeurs se reserve le droit de voter aux décisions prises dans la circonscription à laquelle il appartient.
Ex: le mercerdi je me rend à l’assembler nationnal et je vote en même temps que les députer. Pareil pour les municipal et regionnal. Et si je peu pas me deplacer je vote à distance avec une carte d’élécteur type carte vital via le téléphone portable, internet ou des bornes publique.
Ca c’est la démocratie. Et sa coûte moins cher que le papier.
BONG “VOTE INFORMATIQUE POPULAIRE” une vieille asso de 10 ans. Et sa coute moins cher que le papier.
un Homme= une voix

John 28/11/2006 20:45

A propos des élections, j'ai trouvé une analyse assez pertinente qui compare point par point ce que l'on sait déjà des programmes de Nicolas Sarkozy et de Ségolène Royal.
On peut y voir ce qui les rapproche et ce qui les différencie radicalement. C'est plutôt intéressant, ça se passe là :

http://ulfablabla.free.fr/

Bienvenue

Bienvenue sur le blog de la rénovation démocratique. Notre combat est de faire la promotion du Pacte démocratique, de promouvoir l'instauration d'un contre pouvoir citoyen.  Merci.    _________________________________________________________________________________________

sites

 

 

 

 

 

 

<a href='http://www.agoravox.fr/?auteur65858' onclick='window.open(this.href);return false;'><img src='http://www.agoravox.fr/squelettes/images/icone_redacteur3.gif' /></a>