Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2008 4 27 /11 /novembre /2008 01:11

la rénovation démocratique se passe avant tout dans les détails.

L' élection au sein du PS à l'occasion du congrès, a été l'occasion de manquements graves à la démocratie. Des pratiques douteuses et quasiment inadmissibles ont été mises à jour.  Bien sûr tout le monde le savait, comme tous les politologues qui se taisaient jusqu'à maintenant, mais aujourd'hui, c'est dans "le journal" et dans "le poste" en plus.

La liste des fraudes, erreurs, manipulations, est longue, et tout y passe.  la crédibilité démocratique du parti socialiste est fortement atteinte, comme d'ailleurs celle de tous les partis politiques, parce que bien entendu ça se passe plus ou moins de la même façon dans tous les mouvements politiques.

Cette élection a été une véritable leçon de chose pour les citoyens français, sur l'organisation des partis politiques.

A "C dans l'air" sur france 5 aujourd'hui, les politologues se retrouvaient pour affirmer à juste titre que si des adhérents portaient plainte pour non respect du code électoral, cette élection serait annulée. Il est clair que les associations et organisations doivent respecter les règles minimums , à fortiori les partis politiques.  Je rajoute moi, que même peut être des citoyens, simples et non adhérents aussi, pourraient porter plainte,  parce qu'il faut quand même savoir que ces partis politiques vivent avec de l'argent public.

Un débat doit s'ouvrir sur cette question dans les partis et plus particulièrmeent au PS pour crédibiliser la vie politique.

Il faut corriger de nombreux détails évidents outre des règles sur l'émargement et autres habituelles dans les bureaux de vote, comme par exemple ces évidences;

a) - imposer  l'isoloir,

b) - imposer l'urne transparente ( voir des caisses en carton entouré de papier scotch ) qui ne permet même pas de savoir si l'urne est vide avant le vote etc...)


De fait il est nécessaire d'appliquer les règles et procédures de vote normales pour des élections enfin conformes au droit électoral.

 

 

Dans les propositions citoyennes pour réformer la vie démocratique et politique du pays, on hésite beacoup à traiter de la question des partis politiques, de leur vie interne, en considérant à tort qu'il s'agit d'une affaire qui ne concerne que les partis et leurs adhérents. 

Or en raison des financements publics importants qu'ils reçoivent, les partis politiques doivent se plier aux règles normales d'un pays civilisé et dit démocratique. Il est donc nécessaire de rappeler les règles et obligations qui leur sont appliquées.

Il faut un vrai statut public des partis politiques, qui pourrait être constitutionnalisé.

Partager cet article

Repost 0
Published by bernard29 - dans Analyses
commenter cet article

commentaires

Teo Toriatte 09/12/2008 15:20

Et si un parti n'a pas envie d'être démocratique ?

Nous sommes dans un pays où, bienheureusement, il existe la liberté d'opinion et la liberté d'association.

Imaginez que des gens qui pensent que la démocratie est un mal pour le pays et qu'il vaut mieux avoir un style autocratique, monarchique ou autres truc du genre ont envie de se rassembler pour promouvoir leur conception du pouvoir.

Ce serait resteindre leur liberté d'association que de leur imposer la démocratie en interne. et je pense que ce serait leur porter également un coup à leur liberté d'opinion.

bernard 29 09/12/2008 14:58

Pas du tout, celà explique pourquoi il faut que les partis observent des règles élentairs de constionnement dans un vrai statut.

Teo Toriatte 09/12/2008 14:50

Donc maintenant, vous voulez les supprimer ?

bernard 29 08/12/2008 18:51

Selon Simone Weill ( philosophe 1909-1943)
(..."Pour apprécier les partis politiques selon le critère de la vérité, de la justice, du bien public, il convient de commencer par en discerner les caractères essentiels.

On peut en énumérer trois :



Un parti politique est une machine à fabriquer de la passion collective.

Un parti politique est une organisation construite de manière à exercer une pression collective sur la pensée de chacun des êtres humains qui en sont membres.

La première fin et, en dernière analyse, l’unique fin de tout parti politique est sa propre croissance, et cela sans aucune limite.
[Note : une usine à cratocrates ÉC]

Par ce triple caractère, tout parti est totalitaire en germe et en aspiration. S’il ne l’est pas en fait, c’est seulement parce que ceux qui l’entourent ne le sont pas moins que lui.....)

Teo Toriatte 28/11/2008 11:10

Les tribunaux ne peuvent pas modifier les lois !
Ils ne peuvent que statuer si les actions entreprises sont confortemes à la loi !

Si je suis au pouvoir et que je décide et fait voter une loi disant que les chefs de partis seront désigné démocratiquement par les militants parmi les candidats présentés par .... Moi !

Si la loi est voté et promulguée, aucun tribunal ne pourra agir contre

Bien au contraire !

C'est si la régle qui a été voté n'est pas appliqué que les tribunaux sanctionnenet !

Bienvenue

Bienvenue sur le blog de la rénovation démocratique. Notre combat est de faire la promotion du Pacte démocratique, de promouvoir l'instauration d'un contre pouvoir citoyen.  Merci.    _________________________________________________________________________________________

sites

 

 

 

 

 

 

<a href='http://www.agoravox.fr/?auteur65858' onclick='window.open(this.href);return false;'><img src='http://www.agoravox.fr/squelettes/images/icone_redacteur3.gif' /></a>